Type d’installations envisageables

                                                                                                

1)    Le réseau sur panneau fixe implanté en milieu d’une pièce.

                                                                                                

Pour ce type de réseau la longueur n’a pas de limite, au contraire plus celle-ci

sera grande et plus le réseau offrira une exploitation réaliste en permettant une

variété de décor et l’utilisation de longues rames de voitures voyageurs et des

trains lourds de marchandises avec des temps de parcours du circuit raisonnables.

Le point critique sera la largeur du support car il ne faudra jamais négliger les

besoins d’accessibilité en tout point du réseau, pour cela la largeur maximale

sera de deux mètres. Si vous rêvez de grands espaces il faudra prévoir des trappes

d’accès qui seront invisibles si elles sont bien intégrées dans le décor et celle-ci

vous permettront d’adapter la largeur de votre réseau à vos besoins en conservant

l’accès nécessaires pour les interventions inévitables dans les zones inaccessibles

depuis le pourtour du réseau.

(Cette remarque restera valable quel que soit le type de réseau choisi.)

                                                                                                      

2)    Le réseau sur panneau fixe accolé à un des murs de la pièce.

                                                                                                   

Lorsque la pièce choisie pour l’implantation ne permet pas une disposition centrale

il faudra choisir l’un des murs pour recevoir la partie arrière du réseau. Dans ce cas

il sera souhaitable de retenir un mur ne comportant pas de fenêtre devant restée

manoeuvrable car l’exploitation du circuit deviendra vite complexe vu les problèmes

engendrés par l’accès à cette ouverture. Comme pour le type n°1 ne pas négliger

l’accessibilité (largeur un mètre ou trappes d’accès.) attention toutefois au rayon

des courbes qui sera faible sur un plateau d’un mètre de large, cela ne sera pas

gênant avec du matériel roulant de faible longueur mais si vous aimez les grandes

voitures voyageurs et les wagons marchandises de notre époque le roulement de

ces matériels risque d’être problématique et ne parlons pas des locomotives vapeurs

comportant de nombreux essieux avec embiellage qui n’accepteront que des grands

rayons pour évoluer dans de bonnes conditions comme leurs grandes sœurs. Le fait

d’être accolé au mur engendre une autre préoccupation, il faut prévoir le support du

décor de fond avant la mise en place du plateau. Si le mur est en bon état il suffit de

délimiter une bande d’environ cinquante centimètres de haut que l’on peindra afin

d’obtenir un fond de ciel ou que l’on tapissera avec des photos de paysages, dans le

cas d’un mur dégradé la rénovation devra se faire dés maintenant.

                                                                                                             

3)  Le réseau sur panneau fixe ceinturant la pièce.

                                                                                                                   

Le principal intérêt de ce type de réseau est qu’il permet d’avoir une vue

panoramique et de rendre l’exploitation encore plus intéressante car vous

êtes au cœur de l’action. Comme pour les projets précédents la largeur sera

conditionnée par l’accessibilité et le décor de fond devra être étudié avant

l’implantation. La pièce recevant le réseau devra comporter le moins d’ouverture

possible car à moins de les condamner il faudra adapter le circuit en prévoyant

par exemple des ponts ouvrants ou des éléments de plateau amovibles ce qui

risque d’être handicapant pour une utilisation fréquente de votre réseau,

toutefois concevoir un pont basculant n’est pas si compliqué.

Ce genre d’installation vous permettra d’établir des courbes à grand rayon

améliorant l’esthétique et autorisant la circulation de tous les types de trains,

le décor pourra être plus varié sans choquer car les plateaux n’étant pas dans

le même alignement il sera possible de passer d’une région de plaine à un

paysage vallonné voir montagneux sans que cela soit ridicule visuellement.

                                                                                                      

4)    Le réseau dit « étagère ».

                                                                                                

C’est le seul type de réseau fixe qu’il sera possible d’installer dans une pièce

n’étant pas réservée à la seule pratique du modélisme, une chambre d’adolescent

ou un salon par exemple. La différence avec le n°3 sera principalement la largeur

réduite du plateau, généralement une trentaine de centimètres recevant le plus

souvent une voie unique si le tour complet de la pièce n’est pas possible,

chaque extrémités étant équipée d’une petite gare permettant des manœuvres simples

pour agrémenter l’exploitation des trains. Si le tour de pièce est possible vous pourrez

opter pour la pose d’une double voie qui Recevra une ou plusieurs gares de passage ou

vous pourrez voir se croiser les rapides et les trains de marchandise.

Un décor bien étudié vous fera oublier le manque de recul et si Vous en avez le talent,

un paysage peint en arrière plan donnera de la profondeur à votre réseau.

                                                                              

5)  Le réseau suspendu. 

                                                                           

Dans le cas ou vous ne disposer d’aucune pièce pour recevoir un des types de

réseau proposés précédemment il reste possible de réaliser un système de plateau

suspendu par des câbles à des poulies permettant de soulever le réseau jusqu’au

plafond. L’utilisation de ce réseau sera forcément moins pratique et ne permettra

pas un décor très important en hauteur et en poids mais s’il vous permet de devenir

vous aussi un passionné de train miniature, il ne faut pas hésiter.

                                                                                       

6)  Le réseau modulaire. 

                                                                                    

Le module par ses dimensions restreintes ( 1m22 x 0,60m ) permet de concevoir un

ou plusieurs éléments de réseau dans un espace réduit puis de les incorporer avec

ceux qui ont été réalises par d’autres amateurs. On rencontre de plus en plus de

grands réseaux, de clubs affiliés à la FFM, constitués de nombreux modules dont le

coté pratique pour le transport n’est plus à démontrer. Lorsque ces modules ont été

conçus avec une bonne coordination entre constructeurs pour le choix du thème et

du type de région représentée le plaisir est immense de voir de longues rames de

trains circuler parfaitement dans un décor très varié comme dans la réalité.

La faible surface utilisée permet au modélistes de peaufiner le décor à tel point que

lorsque l’on regarde une photographie de module dans une revue spécialisé on à du

mal à faire la différence entre la maquette et une vue réelle. La longueur n’est pas

figée, elle peut-être doublée ou triplée à condition d’utiliser la base de 0,61m.

Les différentes longueurs seront donc ( 0,61m, 1,22m, 1,83m ) , pour les modules

recevant des gares plus importantes la largeur pourra être augmentée mais cela se

fera toujours par la face arrière coté exploitant.

                                                                                                               

7)  Le diorama. 

                                                                                                      

Si aucune des réalisations précédentes n’est possible dans votre habitation actuelle,

tout n’est pas perdu, il vous reste encore une possibilité de vous adonner à votre

passion. Le diorama pourra être exécuté sur n’importe quelle surface, il consistera à

reproduire avec fidélité une scène de la vie courante, ferroviaire ou autre. Il devra

se suffire à lui même et pouvoir être observé de très prés sans perdre de son réalisme.

Ce modélisme accessible à tous au niveau encombrement et financier permet de faire

ses premières armes dans la conception d’un décor de qualité et rien ne vous

empêchera d’incorporer vos réalisations dans votre futur réseau si vous avez la chance

d’avoir un jour le local tant espéré. Le diorama occupera agréablement vos soirées

d’hiver sans avoir à vous expatrier dans votre atelier puisqu’un coin de table suffit,

les épouses apprécieront !

                                                                                          

8) Conclusion.

                                                                                                         

Après avoir fait le tour de ces divers aménagements, il vous est peut-être

apparu une autre possibilité. En effet, rien n’interdit d’associer les différentes

pratiques. Un réseau accolé à un mur peut très bien se poursuivre par un autre

de type étagère pour continuer le tour de pièce. Des modules peuvent prolonger

un réseau sur panneau. En fait tout est possible et cela permet au fil du temps

de revoir la conception de votre réseau en gardant ce qui est déjà construit

sans modifier celui-ci en profondeur, il suffit de prévoir des départs de voie en

attente qui passeront le jour venu de l’état de voie de garage à celui de voie de

circulation. Comme vous le voyez il n’y a pas de raison pour ne pas vous lancer

dans le modélisme ferroviaire. Bon courage !

Que pensez-vous de ces petits conseils ?

Commentez les !